Nathalie Jacquemaire communique :

 

À l’époque baroque, l’apprentissage de la musique fait partie intégrante de la bonne éducation d’une jeune fille accomplie. Au XVIIe siècle, les princesses prennent des leçons auprès des plus grands musiciens de la cour. Les jeunes filles nobles sont le plus souvent instruites dans les ordres où elles bénéficient de l’enseignement d’un Maître de musique.

Isabella LEONARDA en est certainement la figure la plus marquante. Aristocrates, religieuses, filles de musiciens ou courtisanes, ces femmes passionnantes au caractère indépendant nous ont laissé de magnifiques œuvres vocales et instrumentales d’une sensibilité et d’une beauté à la hauteur de l’extraordinaire richesse de la musique italienne du XVIIe siècle …